Archive for septembre 2009

Télé : Autopsie de la rumeur

30 septembre 2009

France 5 – Autopsie de la rumeur. Bertrand Delais. 65 minutes

Si ça continue, je vais presque me réconcilier avec la télé.

J’ai été tout à fait convaincu hier soir par un superbe documentaire, intelligent, consacré à « l’autopsie de la rumeur », réalisé par Bertrand Delais. Il démonte pièce par pièce le fonctionnement de la rumeur, comment elle apparaît, pourquoi. Comment elle ne disparaît jamais totalement, et comment ses porteurs sont des partisans fanatiques inaccessibles au raisonnement.

Les explications prudentes et fermes du psychanalyse Daniel Sibony et du sociologue Pascal Froissart permettent de mieux saisir les mécanismes mentaux qui permettent de propager la rumeur. Marion Cotillard, Meysan, Bigard, quelques personnages qui contribuent à propager les plus folles rumeurs sur le 11 septembre à NY.

Delais s’attache particulièrement à la rumeur d’Abbeville, en 2001, quand la croyance populaire voulait que la Somme ait été volontairement inondée pour protéger Paris.

Il ne faut jamais négliger les rumeurs. Parce que, en vérité, elles dévoilent des angoisses sous jacentes qui ne parviennent pas à s’exprimer de façon rationnelles. Et ce sont ces angoisses qu’il faut aller débusquer pour mieux comprendre le fonctionnement des sociétés « désenchantées », c’est-à-dire qui ne disposent plus des outils de la magie pour expliquer des phénomènes qui nous échappent.

Voir aussi sur le site Conspiracy watch France-5-autopsie-la-rumeur_a416.html

Publicités

Blog Art contemporain

28 septembre 2009

A lire absolument pour détecter l’art « Faux », le blog de Christine Sourgins

sourgins.over-blog.com

Télé-France 5 La seconde guerre

28 septembre 2009

La seconde guerre mondiale en couleur. France 5. Inédit. réalisation Nick Davidson. Production Franco américaine.

Curieuse stratégie du service public de la télévision : après avoir diffusé avec succès les six numéros d’Apocalypse sur France 2, France 5 repasse le plat avec une série de douze documentaires sur la même époque.

Toujours fondés sur le même procédé : l’utilisation exclusive de documents d’époque « colorisés ». Le réalisateur Nick Davidson suit la même voie que France 2 : des documents, uniquement des documents, et un commentaire sur des évènements qui s’enchaînent sans interruption.

Portant sur les prémisses « dictatoriaux » de la Seconde Guerre, la construction du premier numéro diffusé hier soir ( dimanche 27 septembre) était pour le moins étrange, sinon chaotique. Pas souci de bien exposer, le réalisateur revient sans cesse en arrière ce qui contribue à rendre le récit tout à fait confus.

Belle leçon d’histoire pour ceux de plus en plus nombreux qui ignorent l’histoire de la Seconde guerre. Mais même reproche qu’à Apocalypse : c’est de l’histoire « tapas », sommaire, les raccourcis et les élipses sont parfois audacieux.

Rediffusion France 5 le 9 octobre à 23 h 55

Diffusion des épisodes 4 & 5 : dimanche prochain

Cinéma : l’armée du crime

28 septembre 2009

Cinéma : L’Armée du crime. Réalisé par Robert Guédiguian Avec Simon Abkarian, Virginie Ledoyen, Robinson Stévenin Durée : 2h 19min. 2008 Sur les écrans : automne 2009

19096725

Ce film est intéressant, mais un peu mou, Guédidian ne peut pas oublier qu’il est avant tout le metteur en scène d’histoires d’amour intimistes, il traîne trop sur la vie sentimentale des protagonistes. C’est un autre sujet.

En outre, à force de vouloir être honnête et éloigné de l’hagiographie, il réduit à peu de choses l’histoire du groupe Manouchian. A voir le film, on a l’impression d’assister aux errements de quelques terroristes amateurs, en se demandant bien pourquoi les Nazis l’ont appelée « L’Armée du crime ». Hormis le meurtre du général SS Ritter, les attentats mis en scène sont d’une portée très limitée. Il m’a fallu recourir à ma documentation pour obtenir un bilan, très spectaculaire : 230 attentats, en grande partie de grande ampleur, le groupe s’était spécialisé sur l’insécurité ferroviaire. Des trains entiers ont sauté. On ne le perçoit pas dans le film, qui en perd sa force.

Si vous voulez tout savoir sur le groupe Manouchian et les FTP-MOI, lire cet article très pertinent qui remet les choses à leur place.

article-36288318.html

hommage-missak-manouchian-L-2

Reportage : photos, Thierry Pinalie au Tadjikistan

26 septembre 2009

Thierry vient de passer plusieurs années à Duchanbé, au Tadjikistan. Il nous ramène un somptueux livre de photo, axé sur les enfant. A regarder avec passion.

tajikistan_100_photography_resized

Entre éducation et servitude:

Si les enfants travaillent, c’est parce qu’ils ne peuvent faire autrement. Surtout lorsque le chômage est élevé chez les adultes. Dans les pays pauvres, le travail des enfants est généralement considéré comme une conséquence inéluctable de la pauvreté. Les parents qui ont eux-mêmes travaillés lorsqu’ils étaient enfants, considèrent que le fait de travailler permet à leurs enfants, mieux que l’école, d’acquérir certaines compétences et une expérience qui leur seront utiles plus tard. Ce sont d’ailleurs très souvent les parents qui astreignent leurs enfants au travail,  tout simplement pour survivre.

Des centaines de milliers d’enfants sont au travail en Europe et aux Etats-Unis (pays privilégiés) et 250 millions dans le monde. Ainsi, aux Etats-Unis, 1 million d’enfants (essentiellement d’origine mexicaine) sont au travail.

index.php?option=com_content&view=article&id=48:tadjikistan-100-photographies&catid=34:demo-category

Pour trouver le livre, me contacter. En principe à la librairie russe de Paris

Roman. Adieu Mon ange. Serge Dufoulon

25 septembre 2009

Publication à l’Harmattan du premier roman de Serge Dufoulon. Il est maître de conférence en sociologie à Grenoble et il a eu une vie pas possible. Ce texte, que je connais, est pétri de préoccupations écologiques majeures. GetAttachment

Les espions de sa majesté, en livres

24 septembre 2009

Sur le site du FT (Financial Times) signalement de plusieurs bouquins consacrés aux services secrets de sa majesté The Queen.

British Intelligence: Secrets, Spies and Sources
By Stephen Twigge, Edward Hampshire and Graham Macklin
The National Archives £12.99, 288 pages

Spooks: The Unofficial History of MI5
By Thomas Hennessey and Claire Thomas
Amberley £30, 662 pages

Secrecy and the Media: The Official History of the UK’s D-Notice System
By Nicholas Wilkinson
Routledge £49.95, 613 pages

Inside British Intelligence: 100 years of MI5 and MI6
By Gordon Thomas
JR Books £20, 430 pages

407ad376-8de2-11de-93df-00144feabdc0.html

Je rappelle que le MI5 est le service de renseignement intérieur, et le MI6, le service extérieur, que l’on appelait naguère « Intelligence service ». Je vous conseille aussi de lire et de relire John LeCarré.

Télévision : une Apocalypse technologique

16 septembre 2009

J’ai vu quatre des six épisode d’Apocalypse, le récit de la deuxième guerre mondiale vue de tous les soins.

On m’a quasiment trainé dans la boue parce que j’ai osée dire que cette grosse machinerie télévisuelle ne me semblait pas d’un intérêt majeur, malgré les signatures prestigieuses qui l’entourent. Mon dernier fils m’a dit : toi, papa, tu as vécu toute cette période, alors tu ne peux être surpris.

Il a raison. Et tort. Raison sur le fond, il est bien que les générations d’aujourd’hui sachent ce qui s’est passé dans ces années horribles, 50 millions de mort.

Mais, il y a un mais. L’intérêt fondamental d’Apocalypse est le spectacle de la guerre. Spectacle pur, sans la moindr explication, avec un commentaire exclusivement narratif. Sans la moindre explication, sans la moindre mise en perspective. Le général Tojo a fait ça, Staline a fait ça, Hitler a commis ça. Churchill a dit ça.  Et alors ? C’est ce que j’appelle de la « culture tapas », des morceaux de temps et d’images dévidés en chapelet. Comme les bombes et les obus qui ne cessent d’exploser.

En vérité, les producteurs se fichent éperdument que nous comprenions ou non. Car leur seul objectif est l’exploit technologique.

Qu’importe ce qui s’est passé, pourquoi et comment. L’essentiel est qu’on a réalisé l’exploit inouï de tout montrer en couleurs. En couleurs, alors que les documents d’origine sont en quasi totalité en noir et blanc. Grâce à l’informatique, tour a été « colorisé ». C’est le seul intérêt de ce document qui n’est en fait qu’un immense faux.

C’est ce que je n’ai pas aimé du tout.

C’et d’autant moins défendable pour la plus grande partie de la période que de très nombreuses images ont été tournées à l’époque en couleurs.

Suite mardi prochain, France 2, les deux derniers épisodes.

Document : Gaza, le grand mensonge

15 septembre 2009

Gaza: Le Grand Mensonge, Editions Pandora

Le JERUSALEM POST a écrit, sous la plume de Frank NOUMA: « De tous les livres parus depuis l’offensive israélienne à Gaza, celui de Claude Moniquet se distingue par son excellence et son honnêteté intellectuelle. Il nous livre un éclairage …nouveau sur la vraie nature du Hamas et ses intentions réelles…. »
n132539093849_7178

Document : la Face noire de la mondialisation

15 septembre 2009

Alain Bauer et Xavier Raufer publient un nouvel ouvrage à quatre mains, aux éditions du CNRS : « La Face noire de la mondialisation »

La nature criminelle des dangers du monde présent, une tendance croissante des acteurs de la criminalité transnationale et de la scène terroriste à la symbiose et à l’hybridation, l’incapacité de la prétendue “communauté internationale” à ramener l’ordre sur terre, tels sont les symptômes de la situation chaotique du monde.
Ce texte vise à offrir des perspectives, à ouvrir un horizon, à poser le diagnostic le plus proche possible du réel, sur ce qui est dangereux ou menaçant, devant nous sur la route.